Sous le signe du soleilCe samedi, je suis allé à la fête de l'Huma. Outre le fait que le temps était l'habituel, pluie et boue là où il pouvait y en avoir, il régnait une drôle d'atmosphère. Je n'ai retrouvé ni l'ambiance fêstive de certaines années, et pourtant les derniers résultats électoraux pouvaient s'y prèter, ni cette ambiance combative que les perspectives politiques pouvaient engendrer.

Où êtes vous mes frères de combat ? Avez vous posé les armes, avez vous jeté l'éponge, avez vous sombré dans le marasme et la résignation ?

Ce n'est pas le moment de baisser les bras, ceux d'en face n'en font rien, eux qui profitant des congés donnent les premiers coups de pioche contre le droit du travail, eux qui profitant d'une demande de changement prétendent redonner l'espoir en détruisant tous les remparts contre l'abus des possédants.

Debout les damnés de la terre!