arnicaARNICA

(Composées, L.) ARNICA MONTANA.

Bétoine des montagnes, bétoine des Vosges, tabac des Savoyards, des Vosges, des Alpes, anique, souci des Alpes, etc.

Plante très commune sur les montagnes.

USAGE INTERNE : s'en servir avec précaution (15 gr. de fleurs ou de feuilles infusées dans un litre d'eau), quand un blessé est dans un état de torpeur qui se prolonge, en petites tasses, et cela seulement jusqu'à ce que la figure se colore et que le pouls devienne fort. Tr_ès utile dans les congestions.
En trop fortes doses, il produit de violents maux de tête, le délire, des convulsions et même la mort.

USAGE EXTERNE : o l'extérieur, l'arnica est résolutif. Des linges trempés dans une forte décoction sont appliquées avec avantage sur les épanchements du sang et sur les coupures et les écorchures faites même avec des obhets imprégnés de substances irritantes ou mapropres.
Dans plusieurs contrées, notamment dans les Vosges, la Savoie et les Alpes, les feuilles sont fumées en guise de tabac. Inutile de dire que ce tabac n'est pas du maryland de première qualité.