24 janvier 2008

La culture du plaisir

Aujourd'hui j'ai déjeuné en tête à tête avec Ysengrin. - Qu'est ce que tu fais cette fin de semaine ?- Sans doute un programme glandouille mâtiné de cinéma et de promenade. Et toi ?- Oh moi, comme d'habitude ce sera une fin de semaine BBB. BBB ? Je m'interroge sur la signification de ce sigle inconnu à mon bataillons; Bead, Breakfast and Beaujolais ? Bulle, Bière, Bonheur ? - Ben, Boire, Bouffer, Baiser ! J'en reste sans voix; comme cette chose est joliment dite et pourquoi je ne suis pas étonné de l'entendre dans cette... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 23:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

04 janvier 2007

La solution est là

Le chômage est un fléau national et nombreux sont les gouvernements qui ce sont attaqués au problème depuis l'émergence du phénomène, il y a plus de trente ans de ça. Toutes les méthodes ont été testées sans plus de succès les unes que les autres, de la baisse des charges aux incitations financières, de la création de zones franches aux exonérations d'impôts, mais rien n'y fait, quelque soit le sens par lequel on les prennent les chiffres sont là pour montrer l'accentuation de la crise. Mais l'imagination au pouvoir sait faire... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 21:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 octobre 2006

Machiavel 2, le retour

"Si l'on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles et aux universités, mais il serait dangereux de restreindre le nombre d'élèves ou d'étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus d'inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l'enseignement. Cela se fait au coup par coup, dans une école et non dans un établissement voisin, de... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 07:07 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
26 septembre 2006

Le bonheur dans les alpages

Oui, ce grand pays qu'est la Suisse, qui s'est battue pour respecter sa neutralité légendaire vient encore de nous montrer la voie.Oui, la Suisse va encore être plus ferme face à cette immigration qui vient rompre l'équilibre, troubler la stabilité d'un pays où seul s'entend le bruit de l'argent.Oui, la barque est pleine et c'est avec courage que les suisses ont voté cette loi pour barrer la route à l'immigration sauvage, le même courage qu'ils ont eu lors du deuxième conflit mondial en refoulant les vagues d'immigrants juifs (mais... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 10:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
14 mai 2006

Code bienséant de la route

Je roulais tranquillement à vélo sur le trottoir et puis, quelle connasse, y'a cette femme qui marchait sans regarder devant elle qui a fallit me rentrer dedans! (Cycliste croisé hier sur un trottoir de Boulogne-Billancourt expliquant à son fils roulant derrière lui son mouvement d'humeur.)
Posté par berlioz à 08:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
08 avril 2006

Aï Aï

"Alors, les feignasse!", vouhalà comment je saluerais, si j'étais grand chef, mes collaborateurs[1]!C'est vrai, quouah, il ne pensent qu'à faire des pauses, boire des cafés, fumer des cigarettes, ne cherchent qu'à caser leurs jours de RTT. Est-ce que je prends des vacances, mouha!Il y en a même qui se mettent grêve!!! [1] Terme choisi avec soin, pour dire subordonné, par de jeunes dirigeants nés bien après 1945 mais sans doute avec une certaine nostalgie.
Posté par berlioz à 15:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

22 décembre 2005

Liberté, égalité, chienternité

Y'en a marre de la solidarité! Pourquoi faudrait-il que je partage mes croquettes, que j'en donne une partie à je ne sais qui, même si je ne les finis pas toutes ? Pouquoi payer tant d'impôts alors que je n'utilise pas les services de la justice ni ceux de l'éducation, que je n'ai pas de voiture pour user les routes ? Pourquoi payer la sécurité sociale, ils remboursent si peu que, de toute façon, il faut une mutuelle complémentaire; et puis je ne suis jamais malade. Et je ne vous parle pas des retraites!
Posté par berlioz à 17:47 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
28 novembre 2005

Evidence

La vie, la santé, l'amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ?
Posté par berlioz à 13:06 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
20 novembre 2005

Rien compris

Les chômeurs n'ont que ce qu'ils méritent; quand on veut, on peut.
Posté par berlioz à 17:41 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
11 novembre 2005

Aphorisme

Pour qu'il n'y ai plus de problèmes dans les banlieues, il suffirait de mettre les banlieues en centre ville.
Posté par berlioz à 13:17 - - Commentaires [10] - Permalien [#]