03 mars 2008

Jeté et oublié ?

C'est toujours un peu difficile, à la vue d'une scène inhabituelle dans la rue, de discerner ce qu'elle a de régulière ou d'exceptionnelle. D'ailleurs, je ne me suis pas tout de suite posé la question quand j'ai vu ce jeune homme, habillé proprement, assez maigre, une casquette vissée sur la tête debout devant les bennes à ordures de l'immeuble. Il devait avoir jeter quelque chose par négligence et le regretter; peut être le gage d'un amour trop tard reconnu. Et puis, je l'ai vu extraire un emballage alimentaire pas encore ouvert, le... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 21:12 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

29 février 2008

Et mois et mois et mois

Aujourd'hui est un jour particulier, un jour comme il n'en n'arrive qu'un de temps en temps. Ce n'est pas parce que l'année est bissextile, je vous vois me voir venir, mais bien parce que ce jour, voilà vingt cinq mois que ma vie a changée, vingt cinq mois que nous nous accompagnons dans les plaisirs et les difficultés, vingt cinq mois que nos chemins ce sont emmêlés.On pourra me rétorquer, et vous auriez raison, mais pourquoi marquer les vingt cinq et pas les vingt quatre, ou les trente ? Mais parce que vingt cinq est la moitié de... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 18:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
28 février 2008

Hors métropolotain

Il n'y a pas que dans le métro qu'on peut trouver des personnages étranges, au comportement étrange, à la conversation étrange, à l'accoutrement étrange. Car ces personnes ne restent pas éternellement dans le métro, elles finissent par s'éparpiller dans nos rue, nos places, nos boulevards et on peut les croiser avec leur comportement, leur conversation et leur accoutrement qui n'a pas changé avec l'attraction de la surface. Alors hier soir, quand je suis sorti du métro à la limite de deux journées pour retrouver mes foyers abandonnés... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 21:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 février 2008

700 grammes

Je ne voudrais pas monter sur mes grands chevaux, mais la nouvelle campagne d'affichage contre l'hippophagie a tendance à m'énerver. Toujours faire ce rapprochement entre la gentille bestiole, sur laquelle on monte sans lui demander l'autorisation au préalable, soit dit en passant, et le bout de viande susceptible de se trouver dans votre assiette me semble sacrément réducteur. Et la vache, elle n'a pas droit à notre attention la vache ? Pourtant, on lui bouffe tout à la vache, son lait, ses petits, sa viande et personne pour vanter... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 20:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
24 février 2008

Collision

Je ne peux m'empêcher de vous faire partager ce dessin, paru dans un grand quotidien du matin et qui m'a fait bien rire, sûrement à cause de son cynisme bien marqué. J'espère bien qu'il vous plaira autant qu'à moi.
Posté par berlioz à 09:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
23 février 2008

Quand ça se ressemble, on assemble

Le premier film(1), je l'ai vu à la télévision, une retransmission un peu trop tardive pour être bien frais le lendemain. La trame de film de gangster est assez classique et j'ai trouvé le scénario manquant un peu trop d'ambigüité. On y voit deux policiers tout frais sortis de leur école, l'un qui va être l'œil d'un truand notoire dans la police, l'autre l'œil de la police dans l'antre du même truand. Ils sont trop dissemblables et il aurait put être intéressant de les voir agir aussi différemment pour des raisons fort semblables,... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 00:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 février 2008

Deux morts en une

Le journalistes de télévision ne regardent pas Internet, sinon, ils auraient sans doute dit un mot de la mort d'Alain Robe-Grillet survenue la nuit dernière. Inventeur du nouveau roman, il est aussi le scénariste de 'L'année dernière à Marienbad' et le réalisateur de quelques films dont 'La belle captive', son dernier, que j'ai eu la chance de voir à sa sortie. On aime ou on n'aime pas, mais je trouve plus que regrettable qu'on n'en dise pas un mot. C'est tout de même autre chose qu'Henri Salvador. Note de 19h56. Je viens de... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 19:25 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
17 février 2008

A droite, doite !

Vous n'êtes pas sans savoir, vous n'avez pas pu y échapper, dans un mois auront lieu les élections municipales, voire quelques cantonales. Le débordement de la politique nationale sur les municipales, surtout dans les moyennes et grandes villes n'est pas nouveau mais semble particulièrement préoccuper les tenants actuel du pouvoir. On peut les voir dans leurs récentes conquêtes s'attendre à les perdre et dans leurs bastions se manger le nez entre eux. Du coup, leurs discours retrouvent le fond naturel de leur pensée et ils... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 12:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 février 2008

La fourche

Si on ait obligez de traversé, il faux fer attention, on pourrez glissé sur les mots !
Posté par berlioz à 22:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
13 février 2008

Tout a une fin

- Allo, bonjour, c'est Marcel. Je t'appelle parce qu'il y a zebulon qui est passé au rouge.- Ca fait longtemps ?- Deux heures environ. Je regarde le réveil, il marque deux heures zéro trois. Ils auraient pu regarder et m'appeler avant que je ne me couche ! Je me lève, résouts le problème et me recouche. - Allo, Berlioz ? Je ne te dérange pas ?Je regarde le réveil qui affiche trois heures trente sept.- Non, pas du tout, je venais juste de terminer mon tennis.- Bon, j't'appelle pacque zorglub écrit un message...- Oui ? Lequel ?-... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 20:44 - - Commentaires [5] - Permalien [#]