17 janvier 2010

Loi privée

Hier en allant faire quelques emplettes dans un magasin d'une chaine de vente de produits alimentaires, deux jeune spersonnes à l'entrée me tendent un petit bout de papier avec écrit dessus ce qui suit : Madame, Monsieur,Étudiants à l'école de Biologie Industrielle à Cergy Pontoise, nous montons notre association au profit de pays dans le besoin. Conscients du privilège que nous avons d'avoir accès aux soins et à l'éducation, notre but est de construire des bâtiments scolaires en Afrique.Afin de récolter l'argent nécessaire pour... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 21:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 janvier 2010

Water closed

14h00Retour du déjeuner, je passe aux toilettes pour éliminer une partie de l'alcool ingéré en compagnie de quelques amis et procéder au lavage de mains de rigueur. Je remarque alors, en parcourant du regard au travers du miroir ce qui se passe dans mon dos, que le dernier isoloir à droite a sa porte fermée et son accès barrée par une bande jaune parcourant sa diagonale. J'ai alors un petit coup au cœur, y aurait-il eu un meurtre, particulièrement odieux dans ce lieu de recueillement, qui plus est le meurtre d'un collègue, pendant que... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 22:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 janvier 2010

Parasite la sortie

- je te dis que j'ai entendu du bruit dans la cuisine !Cela faisait déjà plusieurs fois que le son caractéristique du plastique froissé parvenait à mes oreilles; et ça me crispait un tantinet. Alors, sans allumer je suis entré tout doucement dans la cuisine en réduisant au maximum les mouvements pour éviter de faire résonner quoi que ce soit et là, je vois fuir lentement le derrière d'une souris grise; pas plus de quelques centimètres sans la queue. Une souris, voila que j'abritais une passagère clandestine. Il faut avouer que... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 21:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
10 janvier 2010

Samedi c'est cuisine

Il faut dire que j'ai une excuse; samedi dernier, en farfouillant dans un magasin assez branché de la capitale nous étions tombé sur ces petits moules en silicone, vendus par douze et de couleurs variées allant du rouge vif au noir, il fallait bien les utiliser, les essayer tout du moins. Les moules étant estampillés "à muffins", allons chercher des recettes de muffins. Première étape, une version salée.Pour une douzaine de muffins, il vous faudra : 220 grammes de farine 1 sachet de levure chimique 2 œufs 80... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 13:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 janvier 2010

Transmission de pensée

Parfois on tombe sur des textes qu'on aurait rêvé d'avoir écrit, non seulement par la qualité du verbe employé mais aussi par le fond qui recoupe complètement celui de votre pensée. C'est ce qui m'est arrivé hier en lisant mon petit journal de classe avec un billet écrit par François Taillandier que je ne peux résister de vous livrer ici, en pensant que, peut être, cela pourrait aussi arriver à une de mes lectrices assidues. La France sarkozienne « Cetteu salopeurie de grippeu A » par François Taillandier Les critiques... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 18:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 janvier 2010

Sur le banc

Elles n'avaient pas l'air surprises de me voir, comme si elles s'attendaient à ma visite, à mon passage par leur jardin secret, alors que l'idée venait juste de m'en traverser l'esprit. Elles papotaient sous l'orme épargné, la terrible épidémie l'ayant quasiment fait disparaitre, une théière pansue, deux tasses assorties et une petite assiette couverte de biscuits posées sur la table en bois devant elles. Va te chercher une tasse et rejoins nous, me dit Veronika en plantant ses grands yeux verts au fond des miens. Je suis donc bien... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 18:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 décembre 2009

Le placard de Georges

C'est un long couloir qui y mène, un long couloir qui dessert les différentes pièces de l'appartement, la salle à manger et le salon à gauche, la cuisine et un grand débarras à droite, la salle de bain à gauche les toilettes à droite, puis une chambre de chaque côté. La porte du fond, pas plus ouvragée que les autres, ouvre sur la placard. Le réduite dont les trois murs utiles sont à peint plus large que la porte sont tapissée à gauche et à droite de grandes étagères qui vont du sol au plafond. Un ancien bureau métallique occupe le... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 16:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
25 novembre 2009

Dors, je le veux

Il faut tirer fermement par les cheveux et les extirper de la nuit les fragments de rêves qui persistent au petit matin, pour les brandir sous le soleil et les regarder en face, ne plus avoir peur. Tu ne rêves pas ? Mais si, tu rêves, tu rêves forcément. Regarde devant toi les branches des arbres, ne vois tu pas comme elles te font signe ? elles t'appellent à venir les rejoindre en agitant leurs feuilles encore vertes. Et les brins d'herbes folles qui agitent leurs cils dans le vent, sont ils réels ? Ce ne sont que les petits lutins... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 18:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 novembre 2009

Le grand cheval blanc

Je m'appelle Brahim, Brahim El Mansour, je suis né à Oran il y a environ vingt sept ans et grâce à ma mère, Nora, j'étais destiné à mon métier. Je suis photographe. En fait, ce n'est pas tout à fait exact, le photographe c'est le français, mon patron, mais c'est presque pareil parce que c'est moi qui fait presque tout; je rempli les flacons de produit, je nettoie les bacs métalliques, je repeins les décors. Mais je m'occupe aussi des transports; je dois prendre bien soin alors d'emballer les plaques de verre dans leur boîte en bois,... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 17:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
16 novembre 2009

Quelle poussière !

Je ne pensais pas que le ménage serait aussi long et aussi important.Le temps passe, on s'éloigne peu à peu de ce qui devenait une habitude et il est très difficile de remettre les pieds aux étriers.Pour quoi faire est la question qui revient le plus souvent. Et puis une rencontre virtuelle plus tard, des idées reviennent en force, une idée en tout cas; vous demander votre assistance; vous demander de m'aider à écrire de petites histoires en me soumettant des illustrations de votre cru, dessin, pĥoto ou tout autre document mettable... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 18:53 - - Commentaires [7] - Permalien [#]