03 octobre 2009

Au service de qui ?

J'ai toujours hésité à parler de mon travail ici même si, parfois, je faisais allusion à un collègue ou à un autre. Mais il me faut aujourd'hui relater une réunion que mes responsabilités de délégué du personnel m'ont amené à suivre il y a peu. Comme dans beaucoup d'entreprises, nous parlons beaucoup lors de ces entretiens des relations entre les employés et leur hiérarchie; d'autant plus dans notre cas, quand dans une même petite équipe une personne se fait licenciée et que trois autres démissionnent dans la même semaine. Il y a de... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 18:37 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

25 septembre 2009

Le cœur sur la main, je vous dis

Internet a ça de particulier, et je lui en rend grâce, qu'il permet parfois des rencontres improbables, rencontres virtuelles, cachés par nos noms choisis, par nos mots et nos images, qui débouchent parfois sur de vrais rencontres, dans un espace temps bien défini. C'est ce qui m'est arrivé il y a peu. Je les avaient croisés sur le chemin des images, l'une par ici, l'autre par là. Et puis, parlant de paris, je leu ai proposé une petite balade, histoire de leur montrer ce que les touristes ne peuvent voir que s'ils sont livrés par eux... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 19:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
12 septembre 2009

L'attention en intention

Quand une de leurs tantes est morte, mes parents sont allés chez elle faire le tri entre ce qui était récupérable pour eux et ce qu'il fallait donner ou jeter, comme à chaque fois dans pareille circonstance. Au sein de la cuisine dans le tiroir d'un petit meuble, ils découvrirent un carnet qu'ils s'empressèrent de consulter. Il recensait les membres de la famille et les amis de la tante en question en spécifiant, pour chacun d'eux, ce qu'ils aimaient particulièrement manger comme ce qu'il ne fallait absolument pas qu'ils trouvent dans... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 16:28 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
10 septembre 2009

Reprendre c'est voler

Quand je donne mon sang, ou un de ses constituants, si je demande ce qu'il va devenir c'est le côté technique qui m'intéresse, quel sorte de malades il va aider à guérir, quelle pathologie il va soulager; je ne souhaite pas que mon nom soit accolé à ce don autrement que pour me prévenir si une anomalie y était détectée. Quand j'ai donné mon sperme c'était parce que j'avais une amie dont le mari ne pouvait lui donner un bébé alors qu'ils le désirait tous les deux et que trouver un donneur leur permettait d'accéder eux même à un don.... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 20:45 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
03 septembre 2009

Contre coup

Les yeux déjà ouverts mais encore remplis de sommeil, Philippe attendait la sonnerie du réveil qui n'allait pas tarder. Il essayait de reconstituer le rêve de la nuit passée trop vite en mettant bout à bout les bribes qui lui revenaient en mémoire avec difficulté; il avait toujours eu du mal à se souvenir de ses rêves, surtout quand il ne s'agissait pas de cauchemars. Après avoir rageusement éteint la radio sensée lui apporter la fin du sommeil et les nouvelles fraîches du jour, le passage dans la salle de bain devant le miroir lui... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 22:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
01 septembre 2009

Retour à la bougie

La taxe carbone va nous tomber dessus d'ici peu et il temps de regarder d'un peu plus près à quelle sauce nous allons être mangés. Vont être taxées les énergies fossiles, fuel et gaz naturel en tête, les plus gros consommateurs étant les plus gros payeurs. Pourtant, si on regarde par dessus notre épaule le passé proche, combien de fois avons nous vu vanter les mérite de ces énergies mois chères, les autorités compétentes poussant à la l'achat de véhicules ou de modes de chauffage de ce type ? Et puis, il faut aussi se poser la... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 19:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 août 2009

La voie lactée

Je me souviens que dans mon enfance, j'allais chercher le lait en vrac dans la crèmerie qui se trouvait au rez de chaussée de notre immeuble. La crémière plongeait dans le bac en acier inoxydable une mesure au long manche puis en versait le contenu dans le pot en aluminium qui contenait trois litres. Étant six à la maison, trois litres étaient notre consommation quotidienne entre les petits déjeuners, les goûters et d'autres choses encore. Ma mère faisait bouillir le lait avec au fond de la grande casserole une sorte de petite... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 00:04 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
25 août 2009

A ours ours et demi

Ce n'est pas le premier PaasilinnaPaasilinna que je prenais en librairie mais il datait d'avant le premier que j'avais lu, Le fils du Dieu de l'orage. Et j'ai peut être eu tort. L'histoire n'est pas mauvaise et bien ficelée; Huuskonen, pasteur d'une cinquantaine d'années dans une petite bourgade finlandaise, doute. Il fait des sermons délirants, dévoilant sans complexes à ses paroissiens à la fois ses affres et ses péchés les plus inavouables. Il se voit offrir pour son anniversaire, par ses ouailles qui ne savent qu'en faire, un... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 20:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 août 2009

Ah, quel bonheur d'être un voyageur

Qui n'a jamais voyagé en train lors d'une grande migration estivale ne connais pas les affres du lecteur assidu ou du demandeur de repos. Il faut toujours qu'il y ait un enfant quelque part qui pleure, crie ou fasse le singe sous les remarques molles et inefficaces de ses parents qui ont depuis longtemps laissé tombé leur désir d'éducation à son égard. Mon trajet vers les départs de randonnées montagnardes n'a pas échappé à cette règle. Juste en diagonale, dans l'espace où les sièges orientés vers l'avant du train joignent ceux... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 19:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
04 août 2009

De l'avenir faisons table rase

Comme tous les ans, et dans le silence total des médias, revient l'anniversaire de la nuit du 4 août, nuit de discussions fiévreuses et porteuses de progrès, qui firent naître l'abolition des privilèges. Curieusement, dans la foulée de la célébration du bicentenaire de la révolution française, cette date ne fut pas prise en compte et, sans doute à la faveur du chassé croisé des vacanciers, complètement oubliée. Pourtant, à la lueur de ce deux cent vingtième anniversaire, il serait temps de rappeler qu'à l'époque le roi n'avait... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 19:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]