15 mai 2005

Gros malheur

Je suis triste aujourd'hui. Pourtant, la journée avait bien commencé, réveil tardif, un rayon de soleil, un petit coup de ménage de printemps. Et puis, j'ai eu l'idée d'aérer. Dit comme ça, rien ne laisse penser qu'une catastrophe se préparait. Pourtant, un léger déplacement d'air, un livre qui se feuillette lui-même puis choit, entraînant dans son parcours un bougeoir. Mais pas n'importe quel bougeoir, un en terre cuite, d'où un bris inévitable; pas n'importe quel bougeoir puisque c'est mon fils ainé qui me l'avait fait ... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 14:11 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

15 mai 2005

Cigare m'était conté

Je voudrai vous faire ce soir le portrait d'une personne qui a passé quelques jours dans le même bateau que moi. Je ne connais pas son nom ni où il habite ou la profession qu'il exerce car il ne m'a adressé la parole qu'une fois. A chaque fois que je l'ai vu sur le pont supérieur du bateau, lieu de repos et de conversation entouré par un paysage de rêve, il était avec un gros cigare au bord des lèvres et des écouteurs dans les oreilles. Comment voulez-vous parler à une personne qui délibérement se coupe de son entourage ? Comment... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 01:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
13 mai 2005

Grosse lassitude

J'en ai marre de rentrer chez moi et de n'y trouver personne; personne qui m'attende, personne à y attendre; personne à qui faire des cadeaux, petits ou gros, personne avec qui partager les instants quotidiens, les petits bonheurs comme les contrariétés; personne à qui concocter un bon repas, à prendre dans mes bras; personne avec qui faire des projets. Personne à réconforter non plus.Dix ans, c'est trop long, il va falloir que j'établisse une limite au delà de laquelle mon billet ne sera plus valable. Passer la porte, juste un... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 00:44 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
11 mai 2005

Fi des défis

Juste avant mon départ, j'avais proposé un jeu de mots trop facile suivi d'un autre super achte difficile.Je me dois à mon public et, n'ayant pas participé moi même aux précédent, il me faut relever le gant et montrer de quoi je suis capable.Je rappelle la règle, très simple dans son énonciation: écrire une phrase dans laquelle les consonnes apparaissent dans l'ordre alphabétique. Et bien, ce n'est pas facile du tout de faire quelque chose d'intelligible avec ça. Ce n'est pas grave, je me lance en trichant, comme d'habitude; d'abord,... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 00:39 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
10 mai 2005

Tête de l'art

Gros titre des journaux aujourd'hui, la décision de François Pinault de ne pas installer sa fondation sur l'ancien site de Renault à Boulogne-Billancourt. Tous les journalistes sont d'accord pour mettre en exergue la lourdeur de l'administration, le regret de voir partir les fleurons de l'art moderne à l'étranger. Cette information, aussi importante qu'elle soit,  ne me semble traitée ni de manière très objective ni complètement. Ainsi, de nombreuses questions ne sont pas posées. En voici quelques unes:1) Est-il normal,... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 17:16 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
09 mai 2005

Le coeur au bord des lèvres

Il y a quelques jours, j'étais sur un bateau entouré de quelques dizaines de personnes qui ne m'étaient pas grand chose et une qui m'est presque tout. C'est une condition, quand elle se prolonge pendant quelques jours, pour observer les gens transplanté dans un milieu peu naturel. Ainsi, il y eut un dîner, pas très original par son menu, puis les lumières se sont éteintes, deux cuisiniers sont entrés avec des percussions, un avec un gâteau surmonté d'une bougie. Nous fêtions, sans le savoir, l'anniversaire d'une mère de famille... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 21:32 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

08 mai 2005

Le cabaretier

Je conduisis au cabaret mes jeunes amis à midi.Le patron n'est pas musulman: on le remarque à sa ceinture.Nous pensions qu'il aurait du vin: il nous fit mauvaise figure.Lorsque, en l'abordant, on lui dit: "Crois-tu au Messie de Marie ?", il le reçut comme une injure.Car c'était un Juif, à l'air fraternel, mais, en secret, plein de traitrise.Il nous dit: "Je suis Samuel, ou Abû-Amr - à votre guise.Un prénom arabe est un piètre honneur et non motif de vantardise.Du moins, celui-ci, il faut qu'on le dise, est supportable à... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 18:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 mai 2005

Retour

Me voilà de retour, avec vingt quatre heures de retard, on ne refait pas le fonctionnement des charters en Egypte!Je tenais, avant de reprendre le cours normal du récit de mes aventures, à vous faire mes excuses pour cet intérim truqué, comme Facette s'en était doutée. Il m'était, en effet,  difficile de laisser des commentaires à l'avance sur votre prose. J'avais envie de casser cette image un peu lisse que je pouvais laisser jusqu'à présent. J'ai même pensé, au moment du départ, à l'effet que cela aurait produit s'il ... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 14:37 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
06 mai 2005

Chapitre neuf, épilogue

   Bon, le patron rentre demain, je vais faire un peu de ménage qu'il ne voit pas le bazard que j'ai mis chez lui. Pas d'autres secrets aujourd'hui, j'ai assez balncé comme ça. je vous laisse vous débrouiller avec lui.Bye et aux prochaines vacances, si vince le permet encore. Jean-Michel empêcheur de vincer rond.
Posté par berlioz à 18:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
05 mai 2005

Chapitre huit, la bibliothèque

  Je suis allé faire un tour dans la bibliothèque de vince, pas si grande que ça déja. Mais en plus ça me fait rigoler. j'ai pioché au hazard pour tomber sur Le rire de Bergson. C'est chiant, ya pas une seule histoire drole, un livre sur le rire où on rit pas, quel bide.Plus loin, c'est super chaud, Georges Bataille "Histoire de l'oeil", Henry Miller "Sexus" le titre fait rêver, Vladimir Nabokov "Lolita", Sade "Justine ou les malheurs de la vertue", "La philosophie dans le ... [Lire la suite]
Posté par berlioz à 21:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]