Dimanche 18 août - Tbilissi

Malgré les trois heures de décalage je n'eu aucun problème pour m'endormir nin pour me réveiller pas trop tard, sans l'aide d'un quelconque outil. De toute façon, j'étais parti sans rien, ni réveil ni téléphone pouvant faire office de, ma seule référence horaire étant le soleil dans le ciel, les affichages publiques, mon appreil photo. Sitôt prêt, je décide de me lancer à l'assaut de la ville. Mon seul point de repère aperçu pendant mon trajet nocturne en taxi était la position relative de la rivière et l'emplacement approximatif du centre ville par rapport à elle. Mon plan n'étant pas à la bonne échelle (seules les rues principales étaient visibles), je sors mon carnet de notes et un stylo pour brosser au fur et à mesure de mon déplacement un rapide petit plan, histoire de retrouver mon lit et les affaires qui vont avec.

IMG_2811Dès les premiers pas, je réalise que je suis en plein dans la ville du XIXème, celle construite par la Russie des tsars, les immeubles art nouveau côtoyant les maisons traditionnelles avec leur grand balcon en avancée sur la rue. Ce n'était pas facile d'avoir à la fois le nez en l'air et le stylo sur le papier.

Une fois la rivière atteinte, j'ai pu troquer mon papier avec mon guide contenant deux plans, dont un assez détaillé du centre. Je m'y dirigeai vaillamment.

Première surprise, un peu partout dans les rues, les parcs, on trouve des petites fontaines d'eau potable permettant de se désaltérer; quand on sait qu'en début d'après-midi la température pouvait dépasser les 30 degrés, cette eau, fraîche de surcroît, était un vrai bonheur.

Deuxième surprise, mais en était-ce vraiment une, il faut sortir des grands axes pour pouvoir avoir un regard un peu moins biaisé, ne pas se contenter des sites touristiques et aller regarder comment les gens vivent  vraiment. Tbilissi regorge de petites rues, de petits coins de campagnes, ce places et de maisons superbes.

IMG_2838Et puis, étant dimanche dans un pays chrétien à plus de 90 pour cet, c'était aussi l'occasion d'observer les rites et rituels. Passant devant une des églises les plus importantes, il était étonnant de voir que la cérémonie se passe aussi bien dans l'église que sur la place autour où elle est retransmise via des hauts-parleurs; j'ai eu ainsi le droit à un concert de chants orthodoxes absolument superbes. Et puis, autre chose fort curieuse, la communion se pratique à la porte où je vois un homme dans une grande aube colorée distribuer des petits pains (de la taille d'une hostie mais en pâte levée) ainsi que du vin dans des verres. Les fidèles vont et viennent, discutent entre eux, la messe ressemble à un spectacle permanent.

Poursuivant mon chemin, j'entame l'ascension vers la vieille citadelle en pierres dorées. Au fur et à mesure, je découvre la ville dans son ampleur ainsi que le quartier musulman qui est en contrebas, avec mosquée et bains traditionnels. A la porte de la citadelle une charmante jeune femme m'adresse la parole en anglais; elle fait partie de l'office de tourisme et m'invite à lui poser toutes les questions que je veux. Elle m'offre en plus un plan de la ville un peu plus touristique mais bien plus détaillé que le mien.

IMG_2841

Ce qui va me frapper toute la journée c'est la présence de la verdure, des parcs et des jardins un peu partout, des arbres le long des rues, dans cette air torride il est facile de prendre le frais.

Je termine al journée par un repérage du côté de la gare de chemin de fer; le bus que je veux prendre le lendemain part de ce côté. la gare est immense, elle ressemble à un grand hall d'aéroport, complètement sur-dimensionnée par rapport au trafic et pourtant, elle semble neuve. Encore de drôles de priorités quand on voit l'état des trottoirs tout autour. Et pas seulement les trottoirs; il y a de grands axes avec de belles maisons aux peintures fraîches; dès qu'on parcourt les rues derrières, ce n'est que ruine et décrépitude.

Fin de la soirée avec une bière locale; je l'ai bien gagnée. A peine retrouvé mon lit, j'entends une pluie torrentielle qui s'abat sur les toits et les rues. Le sommeil ne va pas être difficile à trouver.